Médias

Guillaume sans destination

Nomade numérique

Horticulteur l'été, Youtubeur l'hiver. Guillaume Duranceau-Thibert explore la planète, pour le plus grand plaisir de ses fans.

Guillaume Duranceau-Thibert a attrapé la piqûre du voyage dès sa plus tendre enfance. À 4 ans, sa mère le trimbalait déjà en Europe. C’est à 17 ans que, pour la première fois, il partait en solo sur un autre continent, en Amérique du Sud. Aujourd’hui, à l’aube de la trentaine, il a déjà visité plus de 50 pays.

Habitué à faire face à l’inconnu, Guillaume s’est tout de même retrouvé en dehors de sa zone de confort quand il s’est lancé dans une aventure complètement différente : la création d’une chaîne YouTube.

Il faut dire que l’idée n’est pas venue de lui. L’histoire des voyages de Guillaume était parvenue jusqu’aux oreilles de l’équipe de Goji Studios, un collectif de talents au service des Youtubeurs de la province. C’est de là qu’est né le projet de créer une chaîne dédiée à ses voyages. Dans ses vidéos, Guillaume invite les gens à découvrir les plus beaux paysages du monde, à faire des rencontres improbables et à partager ses tribulations.

Guillaume a toujours financé ses voyages. Pour y arriver, il cumule le surtemps en été en travaillant dans un commerce d’horticulture familial. « On travaille à peu près six mois, mais en nombre d’heures, on travaille un an », révèle-t-il au milieu de la serre du Jardin de Louise.

« Une semaine avant de partir en voyage, je ne savais pas ce que c’était, une chaîne YouTube », explique-t-il. « Je suis super-archaïque dans tout ce qui est nouvelles technologies, alors il a fallu que j’apprenne à faire des montages. » Signe de la démocratisation de la technologie, il n’aura fallu que quelques heures de formation avec Goji pour que Guillaume soit prêt à faire ses premiers pas dans ses souliers de Youtubeur.

Mais il admet qu’il lui reste du chemin à faire : « Je ne sais pas encore comment le faire avec un ordinateur ! J’ai encore mon iPad, un peu à la bonne franquette, dans un train ou dans l’avion. J’ai appris tout ça sur le tas. »

Pour Guillaume, ce projet a apporté une nouvelle dimension à ses aventures. Depuis janvier 2016, ce bourlingueur rustique a réussi à créer une communauté riche et croissante sur YouTube (100 000+ vues) et Facebook (40 000+ abonnés) grâce à ses vidéos et à son agence.
« Quand les gens m’écrivent pour me dire : “Hé! j’ai envie de vivre ça moi aussi, on dirait que je serais capable”. Ça me touche vraiment, explique-t-il. J’étais au départ un voyageur green, avec son sac banane, en Inde, tout seul à New Delhi dans les cafés internet et maintenant je suis rendu chasseur de Wi-Fi, sur les glaciers, dans les déserts, et un peu partout sur la terre pour partager avec les gens ce que je vis. »

Guillaume sans destination,

Voir le projet

Crédits

Producteur

Goji Studio

Youtubeur

Guillaume Duranceau-Thibert